En marchant sur les Champs Élysées, les Gilets Jaunes confirment leur dimension internationale.

Les médias dans le monde ont parlé des Gilets Jaunes au cours de la semaine passée. Le mouvement a suscité la curiosité du monde entier en à peine quelques jours. Mais la manifestation d’aujourd’hui, samedi 24 novembre, aura plus d’impact que celle du 17 novembre, alors qu’on compte pour le moment bien moins de manifestants.

Les Champs appartenaient aux touristes, à présent, les habitants reprennent leurs droits

Aujourd’hui, les Gilets Jaunes marchent sur les Champs Élysées. Ils se sont emparés de la plus belle avenue du monde, l’avenue la plus connue à l’international, le fleuron de Paris, une des rues les plus touristiques du monde. Ça n’est pas anodin : ils en prennent possession en tant que français, alors que pendant le reste de l’année, la plus belle avenue du monde appartient plus aux touristes qu’aux Parisiens, il suffit de s’y promener pour le voir.

La symbolique du geste

Aujourd’hui, s’il y a moins de manifestants que lors du 17 novembre, la symbolique est plus importante. Ils sont des millions dans le monde à connaître l’avenue des Champs Élysées, à avoir dans la mémoire l’image de la belle avenue illuminée dans la nuit. À présent, ils pourront avoir d’autres images en tête : celle des manifestants en gilets jaunes venus demander des comptes au Président Macron. Oui, l’avenue est belle et enchanteresse, mais non, la vie des Français ne se résume pas à cette image. C’est un retour à la réalité pour tous ceux qui auraient une vision idéalisée des choses.

Dans les médias internationaux, on voit un mélange de fascination et d’incrédulité face à ces images : des fumigènes, de la fumée partout, des barricades brûlées. On n’y est pas habituée, sur les Champs Élysées. Et pour cela, la manifestation du 24 novembre fera beaucoup de bruit.

Catégories : Histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.