Si les réactions du gouvernement paraissent maladroites, bien plus que face au reste des grognes qu’il a pu y avoir sur les dernières années, il y a une raison. La manif’ des Gilets Jaunes est inhabituelle à bien des égards.

Déjà, l’heure. Les premières manifestations ont eu lieu samedi 24 novembre entre six heures et sept heures du matin, alors que les manifestations habituelles débutent en fin de matinée, ou en début d’après-midi. Six heures, ça surprend. Six heures, alors qu’il fait déjà noir et que l’hiver is coming, ça vous pose un décor : les Gilets Jaunes sont énervés et motivés, et n’abandonneront pas facilement.

Ensuite, l’endroit. Il n’y a pas de point de ralliement. Pas de Place de la République pour Paris, pas de Place de la Victoire pour Bordeaux. Les Gilets Jaunes poussent comme des pâquerettes, un peu partout, ils se retrouvent et se rassemblent, s’agglomèrent, et les petites tâches jaunes deviennent un mouvement uniforme et dangereux. On pourrait croire que le fait qu’il n’y ait pas d’endroit désavantage la manifestation, où les gens seraient trop dissipés pour vraiment faire du bruit. En réalité, non. Au contraire, l’État ne sait pas comment réagir, puisqu’il ne sait pas où les Gilets Jaunes vont manifester.

À noter cette fake news distillée par le Ministère de l’Intérieur, qui informe les Gilets Jaunes que la manifestation a lieu sur le Champ de Mars. On ne sait pas si c’était malheureux ou volontaire. Dans tous les cas, une manifestation sur le Champ de Mars aurait eu bien moins d’effet : le Champ est énorme, les Gilets auraient eu l’air moins nombreux qu’ils ne l’étaient. De plus, c’est un lieu facilement « encadrable » par les autorités. Les Gilets Jaunes au Champ de Mars, ça nous aurait offert une manifestation toute sage et inoffensive. Ce qui n’a pas été le cas, pour le meilleur et pour le pire.

On attend vos réactions sur les manifestations qu’il y a eu près de chez vous !

Catégories : Histoire

1 commentaire

marie · 10 décembre 2018 à 22 h 31 min

je suis triste de voir la reaction des gilets jaunes apres le discours du president qui a entendu leurs doleances,les gilets jaunes n ont pas du tout compris !on ne peut pas suivre un tel mouvement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.